La question ici est comment assurer une transition harmonieuse entre un sol en bois (comme le parquet) et un sol en terre cuite (carreau de tomette).

Prendre en compte la différence d'épaisseur (et donc les niveaux de la pièce)

Le point clé dans ce genre de projet qui combine plusieurs revêtements de sol est l'évaluation des niveaux finis de votre projet. En effet, à moins qu'il n'y ait une marche vers le haut ou vers le bas, vous voudrez que la surface supérieure des types de sol adjacents soit au même niveau. Cela est tout aussi vrai pour une porte intérieure entre deux pièces, ou pour un intérieur ouvert passant d'une zone à une autre.

Les carreaux de terre cuite anciens récupérés ont généralement une épaisseur de +/- 3 cm. C'est plus épais que la plupart des revêtements de sol en bois, bien que certains de nos parquets récupérés puissent avoir cette épaisseur. Plus couramment, les planchers en bois ont une épaisseur de 20 mm ou moins.

Cela signifie que vous devriez envisager de rehausser le niveau avant de poser votre revêtement de sol en bois choisi. Cela peut se faire en utilisant diverses méthodes :

chape autonivelante

Chape autonivelante (si pose sur dalle de béton)

panneau de contreplaqué

Panneau de contreplaqué ou autre revêtement aggloméré

Plancher avec pose sur tasseaux traditionnelle

Pose clouée sur tasseaux (manière traditionnelle)

Essayez de régler cet aspect très tôt dans le processus de conception du projet. En effet, de nombreux clients au fil des ans ont dû renoncer à leur désir de carreaux de terre cuite anciens récupérés parce qu'eux-mêmes (ou leur architecte/designer) n'avaient pas anticipé des carreaux de sol plus épais que la normale lors de la spécification des hauteurs des sous-planchers.

Raccorder des sols différents

Pour créer plus de style à votre décoration intérieure, vous pouvez opter pour plusieurs sols différents dans une même pièce. Mélanger les sols permet aussi de délimiter des espaces sans cloisons. Ainsi, vous pouvez opter pour du parquet ancien qui relie des tomettes hexagonales. Vous vous demandez sans doute comment raccorder un parquet en bois avec des tomettes hexagonales.

Mixer le parquet et les tomettes hexagonales

Pour apporter une touche d'originalité à votre espace, envisagez de laisser les tomettes hexagonales s'entremêler avec le parquet, créant ainsi un effet visuel captivant. Plutôt que de rechercher une symétrie rigide, misez sur l'aléatoire et l'inattendu pour un résultat esthétique optimal.

Parquet et tomettes hexagonales

Choisissez des tomettes hexagonales pour une fusion harmonieuse entre tradition et modernité. Dans cette approche, ce sont bien les tomettes qui s'étendent sur le parquet, conférant une dimension artistique à l'ensemble. La précision de la découpe du bois revêt une importance cruciale, suivant les contours précis des tomettes pour un agencement parfait.

Conseil d'assemblage

Lors de l'assemblage minutieux, assurez-vous que la découpe du bois reflète avec précision la forme des tomettes hexagonales. Cette attention aux détails garantira une intégration harmonieuse et esthétique entre le parquet et les carreaux. Si vous optez pour l'utilisation de joints, privilégiez une jointure fine et discrète, permettant ainsi une transition subtile entre le bois et le carrelage. L'objectif est de parvenir à un équilibre visuel où le parquet et les tomettes hexagonales coexistent de manière fluide pour accentuer l'esthétique unique de cette combinaison audacieuse.

raccord de tomettes anciennes et parquet